Théâtre
& Formes
La Guerre des Natures

La Guerre des Natures

De par le monde se multiplient les points chauds d’un dérèglement environnemental et climatique qui s’apparente à une guerre des natures. Le chasseur cueilleur qui vit en forêt amazonienne n’est pas responsable du même impact carbone que le directeur d’une entreprise pétrochimique en occident. Il en subit pourtant les mêmes conséquences, voire pire. Pour la première fois dans la géohistoire, les scientifiques vont déclarer comme forces premières pour donner forme à la Terre celles qu’engendrent les humains. Ils sont devenus le facteur tellurique, géologique, climatique le plus perturbateur de l’écosystème. Cette nouvelle ère qui s’ouvre en incertitudes et bouleversements, les géologues l’appellent « l’Anthropocène ». Qui ou quoi, dans l’histoire, est vraiment responsable de l’Anthropocène ? Est-il nécessaire d’enquêter sur d’éventuelles responsabilités ? Comment réagir à cette nouvelle donne ? Comment accepter les limites et les fragilités qu’elle engendre pour la condition humaine ? Qu’en faire, qu’en dire, qu’en jouer, qu’en accepter ? Comment en parler au théâtre et ailleurs ? Au fil d’une série de portraits glanés dans le monde, ce sont quelques histoires de cette guerre comme autant de batailles d’espoir que le GdRA souhaite raconter et mettre en scène, filmant des résistances, des alternatives, des initiatives déterminées, ludiques ou radicales. Débute ainsi un nouveau cycle d’écriture théâtrale intitulé « La Guerre des Natures ». Le premier volet de cette série s’appelle LENGA et fut créé le 1er novembre 2016 au Théâtre Vidy à Lausanne en Suisse.