Théâtre
& Formes

LA PLI I DONN

Compagnie Cirquons Flex / Mise en scène Christophe Rulhes

"En créole réunionnais, La pli i donn est une expression qui signifie, il pleut à verse. La pli i donn s’appuie sur l’expérience et les rencontres initiées au cours des voyages et des résidences itinérantes que la compagnie Cirquons Flex a organisé en Inde, à Madagascar et en Afrique du sud au cours des deux dernières années. Avec une écriture nourrie des particularités du cirque, ce projet s’inscrit dans une volonté d’approfondir et de porter un discours endémique de la Réunion, en développant un dialogue interculturel autour des diversités de la Zone Océan Indien. Le spectacle réunit quatre acrobates venus de la Réunion, Madagascar et d’Afrique du Sud – des territoires à la fois proches et riches de spécificités et d’influences qui leur sont propres.

Pour cette création, Cirquons Flex et Christophe Rulhes se sont éloignés des clichés de l’île ensoleillée et paradisiaque. La Réunion est une île riche d’influences diverses, balayée par les pluies diluviennes de l’été austral et qui tire sa richesse de sa nature, de ses pratiques populaires et traditionnelles et de son lien à la terre qu’il semble vital de préserver.

Pluridisciplinaire, La pli i donn mêle performances circassiennes, musiques, captations de sons et d’images, textes polyglottes, danses traditionnelles et hybrides en abordant la rencontre, la transmission et la question écologique. La pli i donn intègre les pratiques de chacun des performeurs. On y retrouve autant le Gumboots sud-africain, que les fonnkèrs créoles, l’acrobatie aérienne et au sol, l’évocation d’une cérémonie mortuaire malgache, le Famadihana...

Pour la mise en scène, Cirquons Flex a fait appel à Christophe Rulhes du GdRA, performeur, musicien et ethnologue qui interroge également les questions d’interculturalité."

Virginie Le Flaouter & Vincent Maillot

Pour Christophe Rulhes et le GdRA, La pli i donn est ainsi une riche introduction au travail qui sera mené au cours de l’écriture de La Guerre des Natures et qui débutera avec LENGA. La pli i donn a notamment vu la rencontre artistique entre le GdRA et les performeurs Lizo James et Maheriniaina Pierre Ranaivoson.

[+]
[mode lecture]

ZIBELINE - 2015 - MARYVONNE COLOMBANI

Douceur de la pluie…

"Le Bois de l’Aune a eu le privilège d’accueillir la toute nouvelle création de la compagnie Cirquons Flex, La Pli i donn. Poursuivant son travail de recherche culturelle et identitaire, déjà abordé avec le superbe Dobout An Bout que l’on avait applaudi en 2013 durant l’année de Marseille Capitale, cette compagnie aborde un dialogue interculturel dans la zone de l’Océan Indien, partant de la Réunion, d’où elle est issue, pour y adjoindre Madagascar et l’Afrique du Sud, mêlant ainsi fonnkèrs créoles et Gumboots sud-africain. Décidément éloigné de tous les clichés sur les îles, le propos nous entraîne une fois de plus dans une approche juste, pertinente, profondément humaine des êtres. Le thème central n’est rien moins que la mort, traitée à la fois du point de vue de l’anthropologue et du poète. L’écriture polyphonique, transgenre, unit l’art circassien à la poésie (magnifiques textes de Danyel Waro), la danse au chant, à l’improvisation, pour un spectacle atypique, virtuose et onirique. On frémit devant les exploits au mât pendulaire, qui voit les mêmes acrobaties que le mât chinois, mais en mouvement ! On a envie de partager la danse festive et joyeuse de la cérémonie mortuaire malgache, avec la sortie du mort, impeccablement raide, quels que soient les gestes de la foule qui l’emporte avant de le recouvrir de nouveau de feuilles sèches d’eucalyptus et de litchis. La musique naît sur scène, émanation logique des intentions, tout comme la chorégraphie de l’ensemble. On se laisse emporter dans cet univers mis en scène par Christophe Rulhes (Cie GdRA), avec un rythme toujours soutenu et des artistes, Virginie Le Flaouter, Vincent Maillot, Lizo James, Maheriniaina Pierre Ranaivoson, qui outre la beauté de leurs performances, savent transmettre leur profonde humanité. Le cirque ici prend une dimension universelle et sensible. Du grand art !"